Menu

GELÉE DE COINGS (Quince)

  • Détails
  • Laissez un commentaire

INGRÉDIENTS

  • Coings.GELÉE DE COINGS
  • Sucre cristallisé.
  • Citrons.
  • Eau.
  • Il faudra un poids de sucre égal à 80% du poids du jus de cuisson.

PROCÉDÉ

  • Laver les coings.
  • Couper les fruits en 4.
  • Prélever le coeur avec les pépins.
  • Disposer le coeur et les pépins dans une étamine (coton fromage).
  • Former une poche avec l’étamine et l’attacher à une poignée du récipient à confiture.
  • Jeter les quartiers de coings dans le récipient à confiture, dans lequel on aura versé un peu d’eau citronée.GELÉE DE COINGS
  •  Recouvrir largement d’eau froide, le liquide va réduire pendant la longue cuisson.
  • S’assurer que la poche est bien immergée.
  • Amener à ébullition, continuer la cuisson à feu doux.
  • Lorsque les fruits sont très bien cuits, les déposer dans une grande passoire dans laquelle on aura installé 2 épaisseurs d’étamine. Laisser le jus filtrer pendant 2H.
  • Peser le jus de cuisson.
  • Ajouter le sucre, 80% du poids du jus; ex: 500 g de jus x 80% = 400g de sucre.
  • Continuer la cuisson jusqu’à obtention de la consistance désirée.
  • Pour vérifier le consistance verser 2 c à s de gelée dans une soucoupe épaisse que l’on aura auparavant placée au congélateur.
  • Remettre la soucoupe au congélateur; après 5 min. vérifier la consistance.
  • Continuer la cuisson si l’on désire une consistance plus ferme.
  • Mettre en pots remplis jusqu’à 3-4 mm du bord. Visser les bagues, renverser les pots sur une serviette épaisse.
  • Après 24H, les couvercles seront scellés, retirer les bagues.
  • Entreposer au frais, à l’abri de la lumière, le couvercle en haut.

La plupart des recettes suggèrent un poids de sucre égal au poids du jus, je m’en tiens à 80%, ce qui nécessite une cuisson un peu plus longue. Question de choix !

Évidemment les coings ne poussent pas au Québec, ils nous viennent de Californie, surveillez les arrivages au début de l’hiver.

Six beaux fruits produiront 7 pots de 125 ml. Un très beau cadeau d’hôtesse !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *